menu2

Enfoiré

n. m.

1. Vient du participe passé du verbe enfoirer, qui lui-même vient du mot utilisé pour désigner des selles liquides. Enfoirer signifie donc couvrir d’excréments liquides.

2. Est plus souvent utilisé actuellement sous forme d’injure adressée à quelqu’un peu estimé, voire carrément détesté par la personne qui injurie.

Qu’il soit noir, juif ou arabe, un type bien est un type bien et un enfoiré sera toujours un enfoiré. Guy Bedos

3. À noter que ce terme a été remis à la mode par Coluche et a perdu sa forme la plus virulente pour devenir même une forme de snobisme dans certains milieux.

En leurs noms je te dis merci

T’a réchauffé un peu leur vie

Et tu seras toujours pour eux

Cet Enfoiré si généreux ! Jean-Jacques Boquet

Terme à éviter tout de même dans les réunions de famille, surtout en présence de la tante Albertine !

Extrait de : Le grand livre des gros mots

, ,

Les commentaires sont fermés.